Le Papier De La Paix [ ARTICLE COURT ]

Accueil / Articles Courts / Le Papier De La Paix [ ARTICLE COURT ]

Unique matériau nécessaire à l’origami, le papier est au Japon un art millénaire ; un peu comme l’est l’art de râler en France.

L’humanité reconnaissante

Pauvres Européens que nous sommes, nous n’avons qu’un panorama médiocre et étroit de l’utilisation qui peut être faite du papier. Quand nous ne nous contentons pas bêtement d’écrire dessus, on s’en sert au mieux pour (mal) emballer des cadeaux. C’est pourri. Les Japonais, eux, ont leur papier classé au patrimoine immatériel de l’Unesco et ils s’en servent dans tous les domaines de la vie quotidienne. Parce qu’en plus, il est magnifique. Pose ton papier bristol à petits carreaux, t’es ridicule.

unesco-murier-papier-washi-origami-histoire-objet-art-marielle-brie

unesco-murier-papier-washi-origami-histoire-objet-art-marielle-brie

Deux papiers washi, le premier marqué et le second classique

 

Ce papier reconnu par l’Unesco se nomme washi 和紙. Le premier kanji 和 (wa) signifie « harmonie », « paix » et « japonais » car tout ce qui est paisible et harmonieux est nécessairement japonais. Pour rappel, « français » signifie seulement « qui vient de France », pour la poésie on repassera.

Le second kanji 紙 (shi mais se prononce aussi –gami ou kami) signifie papier (et il est homophone du mot dieu, homophonie significative dont j’ai parlé dans l’article sur les origami).

Le washi 和紙 c’est donc le papier japonais, le papier de la paix et de l’harmonie.

Il s’agit d’un artisanat qui remonte au VIIe siècle. La technique est importée de Chine et adaptée aux fibres tirées du mûrier kôzo ou d’autres plantes et nommées ganpi ou mitsumata.

 Les écorces de mûrier sont à plusieurs reprises plongées dans l’eau pour les assouplir et pour retirer toutes les impuretés puis, elles sont séchées au soleil pour les blanchir. Puis les écorces sont plongées dans une étuve et minutieusement nettoyées à la main. Les longues bandes souples sont alors broyées pour obtenir une pulpe que l’on mélange à de l’eau et du mucilage (neri en japonais). Le mucilage consiste en des substances végétales gonflant et devenant visqueuses au contact de l’eau et sert ici de liant. Le mélange eau-pulpe-neri est préparé dans la cuve qui sert à produire les feuilles de papier et au-dessus de laquelle est placé un large tamis avec lequel l’artisan travaille, le plongeant dans le mélange de pâte à papier et répartissant la matière grâce à des mouvements précis. Les feuilles obtenues sont ensuite placées sur de grandes planches de bois et mises à sécher au soleil.

 

La Trinité du papier

Ce sont trois communautés japonaises qui ont été reconnues par l’Unesco pour leur art du washi. Chacune produit un papier qui lui est propre.

 

  • Le washi Honminoshi de la ville de Mino, préfecture de Gifu

mino-gifu-unesco-murier-papier-washi-origami-histoire-objet-art-marielle-brie

 

Particulièrement apprécié pour les shoji et les luminaires, le washi Honminoshi s’accorde magnifiquement avec la lumière qu’il sait adoucir sans éteindre. La maison du trésor de Shôsô du temple Tôdai-ji à Nara possède un papier Honminoshi vieux de 1300 ans qui, dit-on, a conservé sa douceur d’origine.

La maison des hôtes d’État à Kyoto ne s’y est pas trompée et quand ton avenir glorieux te propulsera au rang de ministre invité par le Japon, peut-être auras-tu la chance de contempler l’élégant Honminoshi qui sert pour les shoji mais aussi pour l’éclairage. Sinon, il y a toujours Google Images.

Maison des hôtes d’État à Kyoto, plafonnier en washi Honminoshi
©naigai-technos

 

  • Le washi du quartier Misumi-cho, à Hamada, préfecture de Shimane

shimane japon

En rouge, la préfecture de Shimane 

 

Ce papier nommé Sekishu-banshi est reconnu pour sa résistance et sa douceur ; il est utilisé dans la confection de vêtements, de sacs et même de chaussures pour enfants.

 

chaussure

Chaussures en Sekishu-banshi
©web-japan

  • Le washi Hosokawashi du village de Higashi-chichibu, préfecture de Saitama

saitama

En rouge, la préfecture de Saitama

C’est celui que les artistes préfèrent. Brillant et solide, son épaisseur parfaite en fait un matériau de choix pour la restauration des livres anciens ou encore pour les livres d’impression d’art. Il est tellement agréable d’écrire sur ce papier que la famille impériale l’utilise pour sa correspondance, autant pour le papier à proprement parlé que pour les enveloppes.

hosokawashi

 Papier à lettres en washi Hosokawashi 
©japantimes

Le papier washi, le papier de l’harmonie et de la paix n’a pourtant jamais aussi mal porté son nom que durant la seconde Guerre Mondiale avec la mise en place du projet Fugo. Ce dernier permis de réquisitionner du papier washi sans informer les artisans de la destination finale de leur création. Des ballons en papier furent fabriqués et équipés de bombes ; un millier de ces ballons incendiaires furent envoyés vers les Etats-Unis et causeront la mort d’au moins 5 personnes en Oregon.

 

ceci-gallimard-roman-unesco-murier-papier-washi-origami-histoire-objet-art-marielle-brie

En guise de conclusion, je te conseille de lire Monsieur Origami, le premier roman de Jean-Marc Ceci, paru chez Gallimard. À travers la retraite italienne de Kurogiku, chaque page écume le temps dans un dépouillement que seul peut rendre le papier washi. Paradoxalement, ce texte qui se lit vite est empli de silence et de lenteur. Sorte de conte philosophique épuré, les images qui émergent de cette belle histoire sont aussi diaphanes que les feuilles de papier qu’elles évoquent et ce malgré le décor verdoyant d’une Toscane bien loin de ses villes emblématiques. Vraiment, je te le conseille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les articles du même thème

Laissez un commentaire

Envie de Briller en Société ?

Deviens la nouvelle référence culturelle autour de la machine à café.

Abonne-toi à la Newsletter

batch_Carte de visite finale

Ici, on respecte ta vie privée. Ton adresse est conservée dans un dossier Top Secret jamais partagé